• "Tout est super génial! Tout est fantastique quand on est dans la même équipe! Tout est super génial!" Mais est-ce toujours fantastique quand on regarde la suite? Réponse dans la critique de "La Grande Aventure LEGO 2"!

     

     

    Depuis 5 ans, la ville de Bricksburg doit faire face aux multiples invasions des LEGO Duplo. Tout ce petit monde a dû s'endurcir... sauf Emmet qui reste fidèle à lui-même! Mais lorsque Lucy et ses amis sont enlevés par les envahisseurs, Emmet doit partir seul en mission dans une galaxie lointaine pleine de couleurs et de musiques pop afin de les sauver et empêcher une apocalypse imminente...

    Le film reprend la dernière scène du premier film avant de faire un bond de 5 ans dans un futur apocalyptique où Emmet est resté aussi optimiste et insouciant que dans le premier film. Connaissant les rebondissements de ce dernier, on devine assez facilement le fil rouge de cette suite et la morale qu'on veut nous servir à la fin. J'ai aussi une légère incompréhension vis-à-vis d'un élément qu'on nous dévoile dans le film! Néanmoins, cela reste une bonne suite.

    Je n'étais pas très chaud au début du film mais petit à petit, j'ai été pris dans l'univers déjanté qui est la marque de fabrique des films LEGO. Toujours foisonnant de gags et de blagues à la chaîne, l'humour délirant et parfois absurde est toujours présent avec de multiples références à la pop culture.

    Si le film ne fait plus l'étalage de la créativité des Maîtres Constructeurs, on nous présente quand même un nouvel univers. On a notamment plusieurs chansons pop entraînantes aux allures de comédie musicale (bien que je doute qu'elles soient aussi mémorables que celle du premier film "Everything is Awesome") qui apparaissent à plusieurs moments du film. Les paroles sont à la fois basiques et pleines d'auto-dérision comme lorsque la Reine aux Mille Visages chante que "Nan! Je ne suis pas méchante, pas méchante" alors que tout dans la mise en scène suggère le contraire. L'occasion de rire encore plus devant le côté décalé de cette aventure!

    Vous l'avez compris: La Grande Aventure LEGO 2 est surtout là pour nous divertir et passer un bon moment. Allez-y si vous avez envie de rire un bon coup! Mais si vous placer le premier film sur un piédestal, ne vous attendez pas à ce que l'histoire casse des briques! (oui, j'avoue! j'attendais de pouvoir placer cette blague!)

    Vidéo de Warner Bros. France sur YouTube

    Points positifs: L'univers super décalé et toujours délirant des LEGO
    Points négatifs: L'effet de surprise du premier long-métrage en moins
    Public visé: Un public LEGO qui aime rire (et qui accessoirement a vu le premier film)

    Luc-Elementix, Tout n'est pas si génial... mais ça ne doit pas nous empêcher de rigoler!


    votre commentaire
  • Avec le buzz qu'a fait la bande-annonce du film l'été dernier, je m'étonnais que le film ne soit pas déjà sorti. Mais quand j'ai enfin vu les affiches, je me suis dis "Quoi? Déjà?". Vous vous en doutez, j'ai vu Ralph 2.0. au cinéma, et voici maintenant la critique!

    6 ans se sont écoulés depuis que Ralph le super méchant du jeu et la pétillante Vanellope sont devenus meilleurs amis. Lorsque le jeu de cette dernière, Sugar Rush, est une fois de plus en danger, nos deux amis décident de se rendre dans l'internet pour trouver un moyen de le sauver et découvrent un nouveau monde pleins de surprises et de nouvelles rencontres...

    J'avais une idée du film assez différente avant de le voir... et ce n'était pas du tout ce que j'imaginais!

    Le sujet principale de ce film, c'est l'amitié entre Ralph et Vanellope. Cette dernière n'est pas pleinement satisfaite de sa vie et la découverte du monde d'internet lui ouvre des possibilités infinies. Ralph qui a toujours été détesté car il était le méchant doit accepter de laisser partir sa meilleure amie. C'est assez touchant de les voir évoluer ainsi même si en y repensant un peu, certaines situations sont quand même assez forcés pour les besoins du scénario. En fait, plus j'y pense et plus je trouve que leurs réactions sont mal amenées. Surtout pour Ralph! Dans le premier film, c'était un paria qui essayait de prouver qu'il était qu'il était quelqu'un de bien. Ici, même si on comprend ses motivations, il prend quasiment tout le temps des mauvaises désistions sans réfléchir!

    Sinon, c'est sympa de retrouver l'univers dynamique de l'arcade (même si les personnages secondaires passent complètement à la trappe durant le film!) et de découvrir celui du monde internet. L'univers virtuel est vraiment bien imaginé et retranscrit. Ca n'a pas beaucoup été fait à ma connaissance depuis Code Lyoko. On a même droit au plus grand placement de produits au monde! Vous feriez pause sur le film pour tous les compter que vous vous y perdrez!

    Vu que les personnages secondaires du premier film sont pratiquement absents du second (tout ça pour nous servir quelques gags à la fin!), on découvre toute une palette de nouveaux personnages qui vont aider nos héros. Je crois d'ailleurs que ce que j'ai apprécié dans ce film, c'est qu'il n'y a pas de vrai méchant. Bon, le monde de l'internet n'est pas rose mais au moins on ne nous sert pas un antagoniste pour X raison. Moi, qui regardais chaque nouveau personnage en me demandant lequel allait se révéler être le big boss de fin, j'ai été assez surpris et satisfait que Disney ne nous sorte pas encore la carte "Hans".

    Le moment le plus marquant du film reste pour moi la rencontre de Vanellope avec les Princesses Disney dont la dynamique fonctionne parfaitement pendant tout le moment où on les voit à l'écran! Avec les multi-références et l'auto-dérision de cette séquence, on regrette presque qu'elles n'aient pas plus d'importance!

    Vidéo de Disney FR sur YouTube

    En conclusion, Ralph 2.0 est bien et plaira aux jeunes Disneyphiles. Mais il reste quand même en dessous du premier. Pour ma part, je sais qu'il y a plus de chances que je revois le premier film en entier alors que je m'en tiendrais à quelques passages que j'ai aimé pour le second (à savoir celles de Yes et des Princesses Disney)!

    PS: C'est un film Disney! Donc n'oubliez pas de rester après le générique pour la scène bonus post-générique! ;)

    Points positifs: Un univers coloré et des personnages attachants
    Points négatifs: Ralph 2.0 est devenu stupide! Et ça gâche pas mal le film!
    Public visé: Pour toute la famille et les Disney-addicts!

    Luc-Elementix, chantant "When Can I See You Again?"


    votre commentaire
  • L'une des plus célèbres sagas du studio Dreamworks s'achève cette année avec la sortie de "Dragons 3 - le Monde Caché". Avant de découvrir ce dernier opus, votre Elementix a revu les deux premiers films pour se mettre dans l'ambiance pour pouvoir mieux apprécier le film...

    Au fil des années, Harold et son dragon Krokmou ont fait du village de Beurk, un refuge sûr pour les dragons. Mais un chasseur de dragons, Grimmel, projette de capturer tous les dragons et de tuer le dernier Furie Nocturne. Afin de sauver les dragons, Harold et tout son village quitte leur île pour trouver le monde caché où les dragons seront en sécurité. Entre-temps, Krokmou développe un coup de foudre pour une jolie Furie Éclair...

    La saga s'achève pratiquement 10 ans après la sortie du premier opus. La qualité d'animation a grandement évoluée depuis ce temps. Les décors sont magnifiques et les scènes d'action sont vraiment immersives. C'est un vrai plaisir de voir tout ça sur grand écran surtout quand on a la chance comme moi de voir le film dans une petite salle!

    L'humour est toujours au rendez-vous et servit à tout les goûts. On a de bonnes répliques et de bonnes interactions entre les personnages. On n'échappe hélas pas à quelques gags ridicules comme par exemple le nouvel intérêt amoureux de Rustik (on sent qu'ils savaient pas comment exploiter certains personnages dans ce film)! Mais bizarrement, l'ensemble marche. Les deux meilleurs moments drôles du film restent pour moi la scène ou Krokmou essaie de séduire la jolie dragonne (qui sera suivit de plusieurs moment assez beaux) et celle de Kognedur avec son bavardage incessant!

    Il y a pas vraiment de défaut majeur à ce film. On nous sert l'histoire du monde caché des dragons comme ça! Et il n'est présenté qu'en troisième partie de film quand on a en oublié l'existence (alors que c'est quand même dans le titre du film!). L'apparition du nouvel antagoniste n'est qu'une excuse pour être l'élément déclencheur du film. Et pourtant, je dois dire que Grimmel le chasseur de dragons est un méchant qui fait plaisir à voir car il y a un caractère bien différent de Drakko: plus stratégique, plus sournois et calculateur, avec parfois de bons moments. C'est un style de méchant qui fonctionne mieux que la grosse brute épaisse du film précédent. Dommage que sa fin soit expédiée!

    La majeure partie du film se concentre surtout sur le développement d'Harold et la relation amoureuse de Krokmou. Harold doit faire face à de nombreux enjeux: tout le village s'attend à ce qu'il se marie et devienne un grand chef, il veut sauver Krokmou et tous les dragons, sans parler de son manque de confiance en soi qui transparaît lorsque son dragon n'est pas à ses côtés mais plutôt avec la Furie Éclair. C'est un vrai passage à l'âge adulte pour lui comme pour les spectateurs qui suivent leurs aventures depuis des années. La conclusion magnifique est vraiment touchante et conclue parfaitement cette trilogie. J'ai pu facilement entendre les fans de Dragons verser des larmes dans la salle et ce, même lorsque les lumières se sont rallumées!

    Vidéo de DreamWorksTV Television sur YouTube

    Points positifs: La qualité visuelle et la formidable conclusion qu'est ce dernier opus
    Points négatifs: On aurait pu se passer de deux ou trois remplissages superflus
    Public visé: Le même que Dragons 1 & 2

    Luc Elementix, à dos de dragon!


    2 commentaires
  • Si il y a bien un conte de fée que j'adore et que le studio Walt Disney n'a jamais adapté, c'est bien "Casse-Noisette". En cette période de fêtes, j'ai évidement courut au cinéma pour voir leur adaptation live sortie depuis un mois. Est-ce que "Casse-Noisette et les Quatre Royaumes" m'a plu? Pas vraiment.

    C'est la nuit de Noel, mais Clara n'a pas le cœur à la fête à cause du décès de sa mère. Lorsqu'elle reçoit en cadeau un objet lui ayant appartenu, elle se met en quête de la clef pour l'ouvrir et finit par découvrir un monde magique entièrement créé par sa mère, divisé en quatre territoires: la Terre des Flocons de Neiges, la Terre des Fleurs, la Terre des Friandises, ainsi que l'inquiétant Quatrième Royaume. Mais quelqu'un semble décidé à vouloir prendre le contrôle de tout les royaumes. Avec l'aide d'un Casse-Noisette, Clara va devoir tout faire pour le protéger...

    "Casse-Noisette" est à la base un conte merveilleux écrit par E.T.A. Hoffmann en 1816, et qui a par la suite été adapté en ballet de danse classique en 1892 sur une musique composée par Tchaïkovski. L'histoire raconte les aventures de Marie (ou Clara selon les versions) qui reçoit un Casse-Noisette de la part de son oncle Drosselmeyer pour Noel. A la nuit tombée, le Casse-Noisette et tous les jouets prennent vie et combattent l'armée du Roi des Souris qui veut tuer le Casse-Noisette. Après bien des péripéties, Casse-Noisette, vainqueur, emmène Clara visiter son royaume enchanté. A son réveil, Clara croit avoir rêvé jusqu'à ce qu'elle rencontre le neveu de son oncle.

    Comme vous le voyez, l'histoire de base est bien différente de celle du film. Et même si ce n'est pas un mal en soi, le scénario est quand même le défaut MAJEUR du film. C'est juste un mix des précédents films live réalisés par Disney "Alice au Pays des Merveilles" et "Le Monde Fantastique d'Oz" transposés dans l'univers de Casse-Noisette. Tout a déjà été vu et revu! On a même droit au coup classique du "Hans" que Disney semble nous servir à chaque film depuis "La Reine des Neiges". Tout les éléments de l'histoire sont prévisibles!

    En parlant des personnages, Clara, interprétée par Mackenzie Foy (Twilight), est le seul personnage à peu près bien développé. Normal, puisque c'est elle l’héroïne! Par rapport au conte, on lui donne des capacités et des connaissances en horlogerie et en physique (qui ne seront exploitées deux ou trois fois dans le film). Mais malgré ça, j'ai du mal à m'attacher à ce personnage tellement elle peut se montrer bornée dans sa quête de la clef au point d'ignorer les dangers. Elle reçoit l'aide en cours de route d'un Casse-Noisette, joué par Jayden Fowora-Knight, qui honnêtement ne sert à rien! C'est juste le compagnon qui suit Clara pendant son aventure, qui agite son épée et prodigue un ou deux conseils à l’héroïne. Mais c'est triste de voir que le personnage dont le nom figure dans le titre a aussi peu d'importance dans l'intrigue!

    Les seuls points positifs du film sont les costumes et les décors qui sont beaux à regarder. On regrettera juste qu'on ne voit que le Quatrième Royaume et le palais parmi les décors du film. Les trois autres royaumes ne sont visibles que pendant une courte minute (à peine plus longue que ce qu'on voit déjà dans la bande-annonce) où Clara les visite rapidement. C'est fort dommage! En fait, ce film aurait plutôt dût s'appeler "Clara et le Quatrième Royaume"!

    Comme vous l'avez compris, ce film m'a franchement déçu au niveau du scénario malgré les somptueux décors. Je n'arrive même pas à envisager ce film comme étant une "suite"! Et qu'on ne m'accuse pas d'être trop attaché au conte d'origine: même mon amie qui a vu le film avec moi et qui ne connait pas l'histoire m'a lancé au bout de 10 minutes son regard "J'arrive pas à croire que tu m'ai convaincue d'aller voir ce truc!".

    Points positifs: Les décors et les costumes.
    Points négatifs: Un scénario déjà vu et revu plus d'une fois!
    Public visé: La famille et les enfants.

    LUC-ELEMENTIX, pas enchanté

    Vidéo de Disney FR sur YouTube


    votre commentaire
  • "My little pony... My little pony...
    A-aaaaah ah-aaah
    ..." Et voilà enfin la critique de "My Little Pony Le Film"! =D

    Alors que Twilight Sparkle et sa bande organisent un Festival de l'Amitié à Canterlot, le royaume est attaqué par la Générale Tempest, une licorne à la corne brisée, et son armée. Cette dernière prend le pouvoir et capture les princesses alicornes pour son maître le Roi Storm. Twilight Sparkle et ses amies Pinkie Pie, Rarity, Fluttershy, Rainbow Dash, AppleJack et Spike qui lui ont échappés partent chercher de l'aide dans un voyage qui va les mener au delà des frontières d'Equestria, à bord d'un bâteau de pirates et même dans un monde aquatique...

    La franchise de jouets très connue de Hasbro a connu un véritable succès depuis la sortie de sa nouvelle série animée en 2010 (7 Saisons avec une 8ème déjà prévue, 4 films spin-off, des comics, etc...) Et même si je ne suis fan de la série que depuis 3 ans (oui, on peut dire que je suis donc un Brony) il était impensable que je loupe ce long-métrage cinématographique! 

    Après une première tentative qui a échoué pour voir le film avec une amie (arrivés à la billetterie, il ne restait plus qu'une seule place!), c'est avec surprise (et une demi-heure d'avance afin d'être sûrs d'avoir des billets) qu'on a pu voir ce film dans une salle quasiment vide comptant en tout 10 personnes.
    Conclusion: c'est toujours bien de choisir les horaires où il y a peu de chances que les parents emmènent leurs gosses (et ça évite aussi d'entendre les gamins crier leurs commentaires tout au long du film!) XD

    On retrouve donc nos poney préférés dans une animation 2D plus travaillée que la série où les décors 3D s'incrustent bien tout en donnant un côté hollywoodien mais en respectant le style d'origine. Twilight Sparkle, notre alicorne principale fait face à une certaine pression due à son titre de princesse, d'abord pour l'organisation du Festival, puis pour sauver tout Equestria au point de se montrer butée alors que ses amies sont toujours prêts à l'aider quoiqu'il arrive. J'ai été très heureux de voir que Pinkie Pie avait autant de place dans le film (je ne vous cache rien, c'est mon personnage préféré! ^^) et apporte une grande partie des passages comiques du film. On retrouve aussi Rarity, la licorne glamour et un brin drama-queen, l'intrépide pégase Rainbow Dash, la très franche Apple Jack aux phrases bien senties ou encore Spike le dragon qui accompagne toujours nos héroïnes. C'est avec grande surprise que Fluttershy semble quasiment invisible pendant tout le film (elle doit avoir en tout 1 minute de texte en dehors des onomatopées) Elle a quand même droit à une (trèèèès) courte scène cute pendant le combat de fin.

    Concernant le scénario, ça se devine assez mais l'histoire est assez classique et même prévisible. En tant que fan, j'ai même un léger sentiment de déjà-vu concernant certains éléments (un méchant qui veut la magie alicorne, les 3 princesses qui se font capturer facilement, les liens d'amitiés qui naissent facilement avec des étrangers, une méchante qui l'est à cause d'un traumatisme de l'enfance, l'amitié c'est magique, etc...) L'histoire se déroule assez vite mais c'est au dépend du développement des personnages ou des intrigues secondaires...

    Parmi les nouveaux personnages, on retient particulièrement la Générale Tempest qui est un personnage badass avec une personnalité et des répliques cool. Malgré sa corde brisée, elle donne du fil à retordre à nos jeunes poneys. Seul bémol: on sent que son drame personnel lié à la perte de sa corne se suivra d'une rédemption à la fin du film (un truc qu'on voit souvent depuis Equestria Girls).
    On pourrait penser que son boss, le Roi Storm, soit plus impressionnant... Sauf qu'on se rend vite compte dès les premières secondes de sa première apparition qu'il s'agit d'un méchant qui est méchant... ben... parce qu'il aime être méchant! Mais au final, c'est juste un comique qui se croit diabolique et qui cherche le pouvoir. (Je ne vous parle même pas de l'acolyte glouton qui est juste là pour s'empiffrer de gâteaux!) Heureusement que le côté sombre et impressionnant de ces 2 méchants est renforcé par des effets spectaculaires qui font vraiment qu'on peut considérer My Little Pony Le Film comme un vrai film. 

    (Qu'on se le dise, c'est peut être un film d'animation destiné aux petites filles selon les critiques des adultes mais je tiens à faire remarquer qu'on voit quand même le Château de Canterlot être à moitié détruit et tous les poney réduit à l'esclavage avec des muselières en métal! Bonjour le côté rose bonbon des films pour bébé! D'ailleurs, le film aux couleurs pastels devient bien un peu sombre jusqu'à la toute fin. Et le village qu'on voit en dehors d'Equestria ne donne pas envie d'y faire du tourisme!)

    Dans ce film, les poney poussent aussi la chansonnette, parfois un peu trop facilement mais c'est comme ça après tout! Les chansons sont toutes sympas même si elles arrivent parfois comme une excuse pour facilité le déroulement du scénario. Elles sont toutes adaptées en français sauf  la chanson d'ouverture et celle de Singbird Serenade à la fin qui sont toutes les deux chantées en anglais par la chanteuse Sia. La chanson "Rainbow" m'avait d'ailleurs paru assez triste lorsque j'ai visionné le clip de Sia mais elle trouve sa place à la fin du film et est très touchante. On retrouvera ensuite pour le générique la nouvelle version de la chanson des Kids United "Les Liens de L'Amitié" interprétée par Erza et Glorya.

    En résumé, "My Little Pony Le Film" garde l'essence de la série avec un côté plus cinématographique qui mérite l'appellation de "film" d'animation. On regrette juste le déroulement prévisible de l'histoire et la personnalité des méchants. Mais quel que soit votre âge ou que vous soyez fan ou pas de la série, ce film vous fera passer un agréable moment en compagnie de vos chers poneys! ;)

    Public visé: Les fans des petits poney, que vous soyez de petites filles ou des adultes Bronies!
    Points positifs: Une animation réussie et des chansons sympas
    Points négatifs: Un scénario classique et prévisible, pareil pour les méchants!

    LUC-ELEMENTIX, Ponifiquement vôtre! ;)

    Vidéo de Les cinémas Gaumont Pathé sur YouTube


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique