• Alors que la plupart des gens se focalisent en ce moment sur le film "Sonic" qui a fait beaucoup parler de lui avec son premier design hideux ou sur le live-action Disney de "Mulan" qui va bientôt sortir au cinéma, il y avait un film d'animation que j'avais très envie de voir... En avant pour la critique du film "En Avant"! (et oui, j'assume ce jeu de mots!)

    Dans un monde contemporain où la technologie a peu à peu remplacé la magie, Ian et Barley Lightfoot, deux elfes bleus, reçoivent de leur mère un présent légué par leur père: un bâton de magicien ainsi qu'une formule magique pour le faire revenir pendant 24 heures afin qu'il puisse voir ce que sont devenu ses fils. Les frangins se lancent alors dans une quête afin de revoir leur père disparu...

    Une chose que j'ai remarqué à propos du film, c'est qu'il semble n'avoir pas bénéficié d'une grosse promotion. Du coup, j'ai l'impression que personne ne l'attendait particulièrement et j'ai peur que beaucoup de gens aient décidés de le snober bien que ce soit un film Pixar. J'espère donc que cette critique vous donnera envie de donner une chance à ce film! ;)

    "En Avant" se présente sous la forme d'un road-movie abordant les thèmes du deuil et de la relation fraternelle sous forme de voyage initiatique. Un scénario qui paraît assez classique mais Pixar tire son épingle du jeu en nous faisant transmettre des émotions.

    On suit donc les aventures de deux elfes bleus, Ian et Barley, deux frères ayant perdu leur père très jeunes. Ian, qui vient de fêter ses 16 ans (et dont le chara design rapelle fortement Linguini dans "Ratatouille") est un ado timide et complexé n'ayant jamais connu son père. Il manque de confiance en soi et cherche à trouver sa place au sein de la société moderne. A l'inverse, Barley, son frère aîné, est exubérant et désinvolte, et obsédé par la les traditions ancestrales notamment à travers des jeux de rôles. On pourrait penser qu'il serait le side-kick comique et agaçant mais il ne tombe heureusement pas dans ce travers et se révèle être un personnage aussi attachant que son frère. Leur relation tout au long du film est très touchante et transpire d'authenticité. Le réalisateur Dan Scanlon a d'ailleurs confié s'être inspiré de son histoire et de celle de son frère pour le film!

    Le film étant construit autour de la relation de ces deux personnages, les personnages secondaires sont peu nombreux. On a tout d'abord Laurel la mère des deux elfes qui n'hésite pas à partir secourir ses enfants en mode guerrière. Il y a aussi Corey la Manticore que j'ai trouvé extra (en plus d'être doublée par Maïk Darah, la voix française de Whoopie Goldberg). Je pourrais parler aussi du personnage du père qui, bien qu'absent, arrive à faire passer des émotions comme la tendresse ou des moments drôles...

    En parlant de moments touchants, il y en a deux qui m'ont marqués: la scène où Ian écoute une cassette audio de son père et fait semblant de parler avec lui… et la scène finale du film. Loin d'être prévisible, elle offre un compromis que Disney se permet rarement et reste très forte en matière d'émotion (J'étais à deux doigts de pleurer - chose que je n'ai pas fais dans un cinéma depuis "Coco" - et j'ai eu un mal fou à contenir mes larmes dans mes globes oculaires!). On ressort du film avec ce moment fort en tête et je pense qu'il justifie à lui seul de voir ce film!

    Comme tous les films Disney que je regarde ces dernières années au cinéma, j'ai du mal à lui trouver des points négatifs. Mais genre vraiment. Trois jours que j'ai vu "En Avant" et j'ai l'impression de n'en trouver aucun sans avoir l'air de faire du chipotage. Le seul qui me paraît un brin valide ce serait que j'aurais aimé voir un peu plus ce monde d'héroïc-fantasy moderne. L'univers est bien construit. Mais ça donne un peu l'impression que ça sert à justifier l'existence de la magie dans un cadre moderne. Les voitures de polices ne sont pas adaptées aux policiers-centaures, les gangs de pixies conduisent des motos trop grandes pour elles, les licornes sont devenues des sortes de nuisibles qui fouillent les poubelles… Il y a pleins de bonnes idées et j'aimerai bien qu'ils fassent une série pour qu'on puisse en découvrir plus!

    En tout cas, j'ai passé un excellent moment avec "En Avant". Peut être pas LE film Pixar de l'année mais sûrement un de mes préférés après "Vice-Versa", "Coco" et "WALL.E"! Une bonne surprise!

    Public cible: Les fans de Pixar (je pense que ce film parlera plus aux ados et aux adultes plutôt qu'aux enfants!)
    Points positifs: L'écriture très juste des personnages qui permet de faire passer des émotions.
    Points négatifs: Il manquerait peut-être juste un petit truc pour que ce film Pixar se démarque.

    LUC ELEMENTIX, Oh-oh It's Magic...


    votre commentaire
  • Si il y a bien une suite Disney qui était très attendue ces dernières années, c'est bien La Reine des Neiges. Véritable succès en 2013, le premier film avait été propulsé au sommet grâce à sa chanson phare "Let It Go" ("Libérée, Délivrée"). Depuis, court-métrages et produits dérivés sortent régulièrement mais ce n'est que 6 ans après que le second film sort enfin au cinéma. Voici la critique!

     Le royaume d'Arendelle se porte bien depuis qu'Elsa en est la reine. Alors que Kristoff essaie de faire sa demande en mariage à Anna, Elsa entend depuis quelques temps une étrange voix qui l'appelle. Ses pouvoirs finissent par réveiller les esprits ainsi qu'une malédiction sur le royaume. Elsa, Anna, Kristoff, Olaf et Sven doivent s'aventurer au delà de la barrière de brouillard qui encercle la Forêt Enchanter afin de sauver Arendelle, résoudre un ancien conflit, découvrir la vérité du passé et de l'origine des pouvoirs d'Elsa...

    J'avais adoré La Reine des Neiges lors de sa sortie en 2013, j'ai beaucoup moins aimé le succès commercial qu'on a eu ensuite pendant des années. L'année dernière encore, vous ouvriez un catalogue de jouets, vous aviez au moins 7 pages de produits dérivés de La Reine des Neiges! Du coup, je ne ressentais pas particulièrement la hype à propos de cette suite. Et au final j'ai passé un formidable moment avec La Reine des Neiges 2!

    Comme vous vous en doutez, cette suite est un peu plus sombre (bon, ça reste un Disney, hein!) C'est sans doute dû au fait que le public qui a découvert le film a grandit depuis. L'intrigue est mieux construite et permet d'étendre l'univers et de faire évoluer nos personnages dans un autre environnement que celui d'Arendelle. L'animation est toujours aussi excellente et très poussée au niveau des décors. On a de beaux paysages norvégiens aux couleurs de l'automne d'un réalisme magnifique, surtout lorsque les effets de magie s'ajoutent.

    Si l'histoire est un peu plus sombre et grave, il y a tout de même beaucoup d'humour. Nos personnages ont des répliques et des réactions qui font rire. Le meilleur d'entre eux est Olaf, doublé en français par Dany Boon. Je craignais que, comme dans le premier film, ce soit encore le personnage comique typique des films Disney qui se révèle agaçant à force de s'imposer. Mais dans ce second opus, pas un seul moment je ne l'ai trouvé lourd. Chacune de ses interventions candides font mouche! C'est ce que j'appelle un personnage secondaire bien utilisé! J'ajouterais même qu'il mérite un Oscar pour son "interprétation"! (Ceux qui auront vu le film comprendront!) XD

    Anaïs Delva n'a pas reprit le rôle d'Elsa pour des raisons personnelles. C'est Charlotte Hervieux qui reprend la voix d'Elsa et elle s'en sort brillamment bien. J'ai fais attention à la voix d'Elsa au début du film et la voix de Charlotte est très proche de celle d’Anaïs. Elle s'en sort également très bien avec l'interprétation des chansons du film.

    Au niveau des chansons, si il n'y a pas de digne successeur à "Let It Go", elles restent d'un bon niveau et sont très agréables à écouter. La chanson d'Elsa "Dans Un Autre Monde" est la seule qui me soit restée en tête après le film. Après une écoute de la bande-originale française, j’apprécie aussi "Point d'avenir sans nous" et "Je Te Cherche" qui est le point culminant du film. Je me souviens aussi de la chanson de Kristoff pour son côté parodique de boys band! XD

    Le seul problème, c'est que les chansons sont très nombreuses dans ce film et viennent ponctuer le récit pratiquement toutes les 5-10 minutes. Cette abondance de chansons gênent parfois le développement du film. 

    J'ai vraiment eu du mal à trouver des défauts au film. Pourtant, en dehors du surplus de chansons, il y a un point qui m'a dérangé, mais ce n'est sans doute que mon impression: l'intrigue se résout de façon trop rapide et a pratiquement peu de conséquences. Du coup ça rend les enjeux de ce film moins importants et au final on a un peu l'impression d'avoir juste assisté à une nouvelle aventure "filler" de la Reine des Neiges. Cependant, je ne vous cache pas que j'ai passé un très bon moment devant "La Reine des Neiges 2", au point que je suis allé le revoir aujourd'hui. Donc, si vous avez envie de découvrir ce film, je vous le recommande vivement.

    PS: Restez après le générique pour ne pas louper la scène bonus du film! ;)

    Public visé: Tous ceux qui ont vu et adoré le premier film
    Points positifs: Une animation toujours aussi sublime et un humour qui fait mouche
    Points négatifs: Une surabondances de chansons pas forcément mémorables, et résolution de l'intrigue expédiée rapidement

    LUC ELEMENTIX, Dans un autre moooonde...

    Vidéo de Disney FR sur YouTube


    votre commentaire
  • 5 ans après la diffusion du premier téléfilm, Disney Channel conclu enfin le conte de fées qu'a été la franchise Disney Descendants avec Descendants 3 qui sera diffusé en France ce Mardi 22 Octobre 2019 à 18h!

    Mal, Evie, Jay et Carlos s'apprêtent à offrir une chance à d'autres enfants de méchants de rejoindre l'école d'Auradon. Mais lors d'un de leurs voyages, Hadès manque de s'échapper de l’Île de l'Oubli. Mal prend alors la décision de fermer à jamais la barrière magique afin de protéger les habitants d'Auradon. Mais un mystérieux sortilège se répand sur le royaume et Mal et ses amis doivent trouver le moyen de vaincre cette nouvelle menace...

    Est-ce parce que comme je blogue sur Descendants, que j'ai donc deviné l'ensemble de l'intrigue à partir des rares photos de tournage que je me suis autorisé à voir? Le fait est qu'en regardant le film j'ai été un peu déçu pendant les premières minutes...

    On n'échappe pas aux recettes habituelles comme Mal et son dilemme typique de tout personnage principal. Evidemment que Mal va encore avoir un mélodrame (la décision de fermer la barrière) et que ça va la mettre dans une situation où évidement tout le monde va lui tourner le dos à 2/3 du film pour qu'elle réalise ses erreurs et se relève plus forte ensuite.

    Autre détail qui m'a gêné, c'est la facilité avec laquelle nos personnages changent d'humeur: Mal et Uma deviennent vite amies par exemple. Uma revient aider Mal aussi soudainement qu'elle lui a tourné le dos. Toutes les évolutions des personnages aurait mérité d'être plus approfondies pour pouvoir fonctionner de manière plus naturelle.

    Puis j'ai réalisé que ce genre de défauts est une constante dans les Disney Channel Original Movie. Et Descendants 3 n'a pas la prétention d'être une adaptation cinématographique comme l'a été par exemple High School Musical 3 : Nos Années Lycée. Ayant compris cela, j'ai pu apprécier le film...

    Descendants 3 reste de qualité constante par rapport aux anciens volets. L'histoire reste bien même si l’enchaînement entre le film et les numéros de chant est toujours un peu bizarre. Les costumes colorés et les chansons cependant restent les meilleurs points du film. Que ce soit la chanson d'ouverture "Good To Be Bad" ou la chorégraphie de "Night Falls" où nos héros se battent à l'épée, les prestations restent toujours aussi agréables à regarder. Je ne peux pas ne pas parler de l'incroyable duo "Do What You Gotta Do" entre Dove Cameron et Cheyenne Jackson dont le rythme entraînant rappellera sans aucun doute celui des chansons d'Hercule. Mais la chanson qui aura sans doute retenu l'attention des fans reste celle de Sarah Jefferson avec "Queen Of Mean". Le clip a d'ailleurs figuré dans le Top des tendances YouTube lors de la diffusion du film aux USA!

    Bien que ce soit le dernier film de la trilogie, de nouveaux personnages secondaires font leur apparition... Mais malheureusement, ils restent peu exploités! Tout d'abord, nous avons le dieu des enfers Hadès, interprété par Cheyenne Jackson, qui est charismatique et très rock'n'roll. Annoncé comme étant un personnage important, il apparaît peu dans l'histoire mais ses interventions sont importantes pour faire avancer le récit. Le fait qu'il soit peu présent me convient dans un sens car l'histoire est centré sur les Descendants de méchants Disney, pas leurs parents. Et puis sa toute dernière scène dans le téléfilm est juste un délice! x)

    Je pensais qu'après avoir été introduite dans le second volet, Dizzy (alias Java en VF) serait mise en avant mais il n'en est rien. C'est son amie Célia qui participe plus activement à l'intrigue aux côtés de nos héros. Elle est donc la seule enfant de méchant introduite dans ce film qui a droit à un minimum de développement. Quand aux deux jumeaux de Mouche, concrètement, ils ne servent à RIEN! J'en ai plus appris sur eux en regardant une vidéo où les acteurs parlent de leur personnage sur YouTube qu'avec le film!

    Les personnages principaux dans l'ensemble (à part Mal, Uma et Audrey) restent assez figés. On a un tas d'intrigues secondaires qui sont expédiées dans la foulée: Carlos qui veut offrir un cadeau d'anniversaire à Jane, Evie qui se demande si sa relation avec Doug est assez forte pour évoluer, Jay et Gil qui deviennent amis, Chad continue de ramper aux pieds de sa petite-amie Audrey... Rien de vraiment épique qui permette aux acteurs de briller un peu!

    Néanmoins, Descendants 3 fait quand même quelque chose que très peu de films font: il nous laisse entre-apercevoir l'avenir de tous nos personnages (enfin sauf pour la fille de Mulan que j'ai pas souvenir avoir vu de tout le film!). Du coup, le fait que les intrigues secondaires soient vite expédiées est compréhensible vu le nombre de personnages à traiter. Et nous montrer leur avenir c'est ce qui rend leur parcours et leur évolution beaucoup plus touchants pour tout les fans qui suivent leur histoire depuis 5 années...

    Un grand merci à Disney Channel, Kenny Ortega et toute l'équipe de Disney Descendants pour cette merveilleuse saga!

    Ne manquez pas la diffusion de Disney Descendants 3 Mardi 22 Octobre à 18h sur Disney Channel! Le film sera rediffusé ensuite sur la chaîne et sortira aussi en DVD le 30 Octobre en magasin pour tous ceux qui voudront le revoir encore et encore! ;)

    Public visé: Les fans de Descendants.
    Points positifs: Des costumes et des prestations musicales toujours réussis pour ce troisième volet.
    Point négatifs: Des personnages secondaires inexploités et toujours cette impression de vide entre deux chansons.

    LUC-ELEMENTIX, Calling me calling me The King of Meeeean

    Vidéo de Disney Channel FR sur YouTube


    votre commentaire
  • "Tout est super génial! Tout est fantastique quand on est dans la même équipe! Tout est super génial!" Mais est-ce toujours fantastique quand on regarde la suite? Réponse dans la critique de "La Grande Aventure LEGO 2"!

     

     

    Depuis 5 ans, la ville de Bricksburg doit faire face aux multiples invasions des LEGO Duplo. Tout ce petit monde a dû s'endurcir... sauf Emmet qui reste fidèle à lui-même! Mais lorsque Lucy et ses amis sont enlevés par les envahisseurs, Emmet doit partir seul en mission dans une galaxie lointaine pleine de couleurs et de musiques pop afin de les sauver et empêcher une apocalypse imminente...

    Le film reprend la dernière scène du premier film avant de faire un bond de 5 ans dans un futur apocalyptique où Emmet est resté aussi optimiste et insouciant que dans le premier film. Connaissant les rebondissements de ce dernier, on devine assez facilement le fil rouge de cette suite et la morale qu'on veut nous servir à la fin. J'ai aussi une légère incompréhension vis-à-vis d'un élément qu'on nous dévoile dans le film! Néanmoins, cela reste une bonne suite.

    Je n'étais pas très chaud au début du film mais petit à petit, j'ai été pris dans l'univers déjanté qui est la marque de fabrique des films LEGO. Toujours foisonnant de gags et de blagues à la chaîne, l'humour délirant et parfois absurde est toujours présent avec de multiples références à la pop culture.

    Si le film ne fait plus l'étalage de la créativité des Maîtres Constructeurs, on nous présente quand même un nouvel univers. On a notamment plusieurs chansons pop entraînantes aux allures de comédie musicale (bien que je doute qu'elles soient aussi mémorables que celle du premier film "Everything is Awesome") qui apparaissent à plusieurs moments du film. Les paroles sont à la fois basiques et pleines d'auto-dérision comme lorsque la Reine aux Mille Visages chante que "Nan! Je ne suis pas méchante, pas méchante" alors que tout dans la mise en scène suggère le contraire. L'occasion de rire encore plus devant le côté décalé de cette aventure!

    Vous l'avez compris: La Grande Aventure LEGO 2 est surtout là pour nous divertir et passer un bon moment. Allez-y si vous avez envie de rire un bon coup! Mais si vous placer le premier film sur un piédestal, ne vous attendez pas à ce que l'histoire casse des briques! (oui, j'avoue! j'attendais de pouvoir placer cette blague!)

    Vidéo de Warner Bros. France sur YouTube

    Points positifs: L'univers super décalé et toujours délirant des LEGO
    Points négatifs: L'effet de surprise du premier long-métrage en moins
    Public visé: Un public LEGO qui aime rire (et qui accessoirement a vu le premier film)

    Luc-Elementix, Tout n'est pas si génial... mais ça ne doit pas nous empêcher de rigoler!


    votre commentaire
  • Avec le buzz qu'a fait la bande-annonce du film l'été dernier, je m'étonnais que le film ne soit pas déjà sorti. Mais quand j'ai enfin vu les affiches, je me suis dis "Quoi? Déjà?". Vous vous en doutez, j'ai vu Ralph 2.0. au cinéma, et voici maintenant la critique!

    6 ans se sont écoulés depuis que Ralph le super méchant du jeu et la pétillante Vanellope sont devenus meilleurs amis. Lorsque le jeu de cette dernière, Sugar Rush, est une fois de plus en danger, nos deux amis décident de se rendre dans l'internet pour trouver un moyen de le sauver et découvrent un nouveau monde pleins de surprises et de nouvelles rencontres...

    J'avais une idée du film assez différente avant de le voir... et ce n'était pas du tout ce que j'imaginais!

    Le sujet principale de ce film, c'est l'amitié entre Ralph et Vanellope. Cette dernière n'est pas pleinement satisfaite de sa vie et la découverte du monde d'internet lui ouvre des possibilités infinies. Ralph qui a toujours été détesté car il était le méchant doit accepter de laisser partir sa meilleure amie. C'est assez touchant de les voir évoluer ainsi même si en y repensant un peu, certaines situations sont quand même assez forcés pour les besoins du scénario. En fait, plus j'y pense et plus je trouve que leurs réactions sont mal amenées. Surtout pour Ralph! Dans le premier film, c'était un paria qui essayait de prouver qu'il était qu'il était quelqu'un de bien. Ici, même si on comprend ses motivations, il prend quasiment tout le temps des mauvaises désistions sans réfléchir!

    Sinon, c'est sympa de retrouver l'univers dynamique de l'arcade (même si les personnages secondaires passent complètement à la trappe durant le film!) et de découvrir celui du monde internet. L'univers virtuel est vraiment bien imaginé et retranscrit. Ca n'a pas beaucoup été fait à ma connaissance depuis Code Lyoko. On a même droit au plus grand placement de produits au monde! Vous feriez pause sur le film pour tous les compter que vous vous y perdrez!

    Vu que les personnages secondaires du premier film sont pratiquement absents du second (tout ça pour nous servir quelques gags à la fin!), on découvre toute une palette de nouveaux personnages qui vont aider nos héros. Je crois d'ailleurs que ce que j'ai apprécié dans ce film, c'est qu'il n'y a pas de vrai méchant. Bon, le monde de l'internet n'est pas rose mais au moins on ne nous sert pas un antagoniste pour X raison. Moi, qui regardais chaque nouveau personnage en me demandant lequel allait se révéler être le big boss de fin, j'ai été assez surpris et satisfait que Disney ne nous sorte pas encore la carte "Hans".

    Le moment le plus marquant du film reste pour moi la rencontre de Vanellope avec les Princesses Disney dont la dynamique fonctionne parfaitement pendant tout le moment où on les voit à l'écran! Avec les multi-références et l'auto-dérision de cette séquence, on regrette presque qu'elles n'aient pas plus d'importance!

    Vidéo de Disney FR sur YouTube

    En conclusion, Ralph 2.0 est bien et plaira aux jeunes Disneyphiles. Mais il reste quand même en dessous du premier. Pour ma part, je sais qu'il y a plus de chances que je revois le premier film en entier alors que je m'en tiendrais à quelques passages que j'ai aimé pour le second (à savoir celles de Yes et des Princesses Disney)!

    PS: C'est un film Disney! Donc n'oubliez pas de rester après le générique pour la scène bonus post-générique! ;)

    Points positifs: Un univers coloré et des personnages attachants
    Points négatifs: Ralph 2.0 est devenu stupide! Et ça gâche pas mal le film!
    Public visé: Pour toute la famille et les Disney-addicts!

    Luc-Elementix, chantant "When Can I See You Again?"


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique